Cordarone (amiodarone)

Disponible dans: 0 Pharmacie(s)

Informations médicales pour Cordarone (amiodarone)

Structure

Substance active: Amiodarone

Biodisponibilité: None

Atc code: C01BD01

Liaison protéique: none

Métabolisme: Sans objet

EliminationHalf-life:

Excrétion: Sans objet

CAS Number: 1951-25-3

KEGG:

Carte info de l'ECHA: 100.016.157

Formule: C25H29I2NO3

Masse molaire: 645,311 6 ± 0,023 2 g/mol C 46,53 %, H 4,53 %, I 39,33 %, N 2,17 %, O 7,44 %,

Ce médicament est habituellement prescrit pour :

Cordarone (amiodarone) est un médicament qui appartient à la classe III de la famille des antiarythmiques. Il ralentit le cœur et le fait battre plus régulièrement. Il contient de l'iode.

Il est utilisé pour :

Prévention des récidives des :

  • tachycardies ventriculaires menaçant le pronostic vital: le traitement doit être instauré en milieu hospitalier sous monitorage;
  • tachycardies ventriculaires documentées symptomatiques et invalidantes;
  • tachycardies supraventriculaires documentées lorsque la nécessité d'un traitement est établie en cas de résistance ou de contre-indication aux autres thérapeutiques;
  • fibrillations ventriculaires.

Traitement des tachycardies supraventriculaires :

Ralentissement ou réduction de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire.

Comment prendre

Ce médicament présente une caractéristique particulière : son effet est long à apparaître (une semaine) et à disparaître (plusieurs semaines après un traitement prolongé). Il est donc fréquent que le médecin prescrive au début des posologies élevées pour obtenir un effet plus rapide. De même, un traitement discontinu est possible : pas de prise le samedi ni le dimanche par exemple.

Posologie usuelle :

Traitement d'entretien : 1/2 à 2 comprimés par jour, en 1 seule prise.

Effets secondaires

constipation
Constipation,
Douleur abdominale

diarrhee
Diarrhée

gout desagreable
Altération du goût

nausee
Nausées,
Vomissement

tremblement
Tremblement

insomnie
Trouble du sommeil

Précautions d’emploi

Dyspnée

L'apparition d'une dyspnée ou d'une toux sèche isolée ou associée à une altération de l'état général, doit faire évoquer une toxicité pulmonaire telle qu'une pneumopathie interstitielle et impose un contrôle radiologique

Surveillance fonction hépatique

La surveillance régulière de la fonction hépatique est recommandée en début de traitement puis de façon régulière au cours du traitement par l'amiodarone

Hypersensibilité cutanée

Des réactions cutanées comme le syndrome de Stevens-Johnson et le syndrome de Lyell (nécrolyse épidermique toxique) pouvant mettre en jeu le pronostic vital ou pouvant être d'évolution fatale peuvent survenir. Si des symptômes ou signes évocateurs de ces syndromes apparaissent (comme une éruption cutanée évolutive avec des bulles ou des lésions des muqueuses), le traitement par l'amiodarone doit être immédiatement arrêté.

Bloc auriculoventriculaire

La survenue sous traitement d'un bloc auriculo-ventriculaire du 2ème ou 3ème degré, d'un bloc sino-auriculaire ou d'un bloc bifasciculaire doit faire arrêter le traitement. Un bloc auriculo-ventriculaire du 1er degré doit faire renforcer la surveillance.

Bloc sino-auriculaire

Bloc bifasciculaire

Antécédent de troubles thyroïdiens

L'amiodarone peut entraîner des anomalies thyroïdiennes, particulièrement chez les patients ayant des antécédents de troubles thyroïdiens. Un dosage de la TSH est recommandé chez tous les patients avant le début du traitement puis régulièrement au cours du traitement et plusieurs mois après son arrêt et en cas de suspicion clinique de dysthyroïdie

Surveillance TSH

Dysthyroïdie

Toux sèche

Altération de l'état général

Vision trouble

En cas de vision trouble ou de baisse de l'acuité visuelle, un examen ophtalmologique complet incluant un fond d'oeil doit être rapidement pratiqué. L'arrêt de l'amiodarone est requis en cas d'apparition d'une neuropathie ou névrite optique due à l'amiodarone en raison d'un risque potentiel d'évolution vers la cécité

Baisse de l'acuité visuelle

En cas de vision trouble ou de baisse de l'acuité visuelle, un examen ophtalmologique complet incluant un fond d'oeil doit être rapidement pratiqué. L'arrêt de l'amiodarone est requis en cas d'apparition d'une neuropathie ou névrite optique due à l'amiodarone en raison d'un risque potentiel d'évolution vers la cécité

Neuropathie optique

En cas de vision trouble ou de baisse de l'acuité visuelle, un examen ophtalmologique complet incluant un fond d'oeil doit être rapidement pratiqué. L'arrêt de l'amiodarone est requis en cas d'apparition d'une neuropathie ou névrite optique due à l'amiodarone en raison d'un risque potentiel d'évolution vers la cécité

Posologies limitées à l'adulte de plus de 18 ans

Sujet âgé

Autres noms du médicament

Amiodarone Cordarone Corbionax

Contre-indications

Hyperthyroïdie

Allaitement

Bradycardie sinusale non appareillée

Bloc sino-auriculaire non appareillé

Maladie du sinus non appareillée

Troubles conductifs de haut degré non appareillés

Grossesse à partir du 2ème trimestre

Grossesse et allaitement

Pas recommandé

Alcool

Évitez la consommation d'alcool

En cas d’oubli d’une dose

L'oubli occasionnel d'un comprimé n'expose à aucun risque particulier

Surdosage

Sans object

L'ingestion aiguë de fortes doses d'amiodarone est peu documentée

Interactions du médicament avec d'autres substances

Potentiel interaction significative (une surveillance par votre médecin est probablement nécessaire)

Ce médicament ne doit pas être associé aux autres médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes : risque de troubles du rythme cardiaque, parfois mortels. Il peut interagir avec les médicaments contenant de l'halofantrine ou de la pentamidine.

Reaction imprevue

Insomnie

Tremblements

Ataxie

Neuropathies périphériques

Troubles de la marche

Myopathies

Paresthésies

Vestibulopathies

Aliments

Peut être pris avec ou sans repas

Comment conserver

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants

Questions fréquemment posées

Pourquoi prendre du Cordarone ?

Ce médicament appartient à la classe III de la famille des antiarythmiques. Il ralentit le cœur et le fait battre plus régulièrement. Il contient de l'iode. Il est utilisé dans la prévention et le traitement de certains troubles du rythme cardiaque.

Quels sont les effets indésirables de la Cordarone ?

troubles digestifs (nausées, vomissements, modification du goût). Fréquemment : · Coloration grise de la peau, · maladie de la thyroïde pouvant se manifester par une prise de poids, une frilosité et de la fatigue (hypothyroïdie) ou, au contraire, un amaigrissement (hyperthyroïdie).

Comment agit Cordarone ?

L'amiodarone fait partie de la famille des antiarythmiques. Ce médicament agit en modifiant la conduction électrique de votre cœur et régularise votre rythme cardiaque. Cette propriété s'avère utile lorsque le cœur présente un rythme anormal, parfois rapide, comme c'est le cas avec la fibrillation auriculaire.

Quand prendre le Cordarone ?

Le médicament peut se prendre avec ou sans aliments mais devrait se prendre de la même manière chaque jour. Ne consommez pas de jus de pamplemousse pendant un traitement par l'amiodarone, car une élévation de la concentration d'amiodarone dans le sang pourrait se produire.

Dans quel cas le médicament CORDARONE est-il prescrit ?

Cordarone est un médicament qui renormalise différentes fonctions perturbées du cœur. Il régularise des battements cardiaques irréguliers, trop rapides ou trop prononcés, sans influencer la force de contraction du cœur.

L'amiodarone appartient à la classe des médicaments appelés antiarythmiques. Elle exerce une action qui influe sur les impulsions électriques transmises au muscle cardiaque et fait battre le cœur plus régulièrement. Le médicament peut commencer à faire effet après 3 jours de traitement seulement, mais il faut en général 1 à 3 semaines avant d'observer les effets bénéfiques.

Mode d'emploi et posologie du médicament CORDARONE

La dose quotidienne prescrite doit être prise de préférence pendant les repas avec un peu de liquide.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l'efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Posologie

Traitement d'attaque

Le schéma posologique habituel est de 3 comprimés par jour, pendant 8 à 10 jours. Dans certains cas le traitement d'attaque a pu faire appel à des posologies supérieures (4 à 5 comprimés par jour), toujours sur des périodes brèves et sous surveillance électrocardiographique.

Traitement d'entretien

Rechercher la dose minimale efficace, variable selon les patients, de 1/2 comprimé par jour (1 comprimé tous les deux jours) à 2 comprimés tous les jours.

Les effets secondaires possibles

La prise de Cordarone peut provoquer les effets secondaires suivants:

  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • une douleur abdominale;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • un mauvais goût;
  • de la nausée;
  • une sensibilité de la peau à la lumière du soleil;
  • des tremblements;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer Cordarone dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'amiodarone, à l'iode ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une affection thyroïdienne;
  • un bloc cardiaque du 2e ou du 3e degré (sauf en cas de traitement par un stimulateur cardiaque);
  • certains problèmes pulmonaires;
  • une fréquence cardiaque très basse;
  • une hépatite;
  • la survenue d'un choc cardiogénique.
Alexandre Grange
Journaliste médicale
Le Dr Alexandre Grange est un médecin libéral spécialisé en Rhumatologie. Médecin rédacteur, traducteur et journaliste médicale, spécialisée dans la rédaction d'articles destiné à la presse p
Avis

Cordarone (amiodarone)

Évaluation des clients

5

2 Avis

Laissez votre avis

Y a t'il une limite de durée pour la prise de CORDARONE, j'en prends depuis 4 mois (sans effets négatifs) en attente d'un choc électrique?

25.04.2022

Bonjour Non. Néanmoins, lors de traitements long (au delà de 6 mois) un contrôle régulier de la glande thyroïde est nécessaire.

posté par Alexandre Grange

25.04.2022

bonjour ma maman prends cordarone pour arythmie mais son visage lui brûle sa la dérange donc a la dernière visite chez le cardiologue elle lui demande une intervention chir pour supprimer ce soucis ? en quoi consiste cette intervention? si quelqu'un me me répondre j avoue que se n'est pas a prendre a la légère une intervention comme celle ci

25.04.2022

Bonjour, Face a ce genre de symptôme (non décrit avec l'amiodarone), il faut surtout rapidement en parler à un médecin, de multiples explications existent, et c'est ce professionnel de santé qui peut comprendre ce qu'il se passe, en fonction de votre état clinique , antécédents, etc.

posté par Alexandre Grange

25.04.2022

Laissez votre avis

Évaluation des clients

5.0

En soumettant ce formulaire, je déclare avoir pris connaissance de la Charte de protection des données personnelles et des Conditions Générales d’Utilisation et les accepter sans réserve.