Lunesta (eszopiclone)

Disponible dans: 0 Pharmacie(s)

Informations médicales pour Lunesta (eszopiclone)

Structure

Substance active: Eszopiclone

Biodisponibilité: None

Atc code: N05CF04

Liaison protéique: ≥ 50%

Métabolisme: Rein

Métabolites: CYP3A4 et CYP2E1

EliminationHalf-life: 6 heurs

Excrétion: Rein

CAS Number: 138729-47-2

PubChem: 969472

Banque de médicaments: DB00402

ChemSpider: 839530

UNII: UZX80K71OE

KEGG: D02624

ChEBI: CHEBI:53760

ChEBL: ChEMBL1522

Carte info de l'ECHA: 100.149.304

Formule: C17H17ClN6O3

Masse molaire: 388.81 g·mol−1

Ce médicament est habituellement prescrit pour :

Lunesta (eszopiclone) appartient à la classe de médicaments appelés sédatifs-hypnotiques. On l'utilise pour le soulagement symptomatique à court terme des troubles du sommeil.

L'eszopiclone peut aider les personnes qui éprouvent de la difficulté à s'endormir et celles qui s'éveillent fréquemment pendant la nuit ou tôt le matin.

On ne doit habituellement pas prendre l'eszopiclone plus de 7 à 10 jours consécutifs.

Il ne doit être utilise que par des personnes dont les troubles du sommeil provoquent des problèmes pendant la journée.

Comment prendre

Pour atténuer les troubles du sommeil, la dose Lunesta initiale habituelle est de 1 mg pris juste avant le coucher. Pour les adultes, la dose recommandée LUNESTA varie de 1 mg à 3 mg. La dose maximale quotidienne est de 2 mg pour les personnes âgées, les personnes dont la fonction hépatique ou rénale est réduite et pour les personnes qui prennent certains autres médicaments.

Les comprimés doivent être avales en entier et ne doivent pas être broyés ni brisés.

Prenez ce médicament tout juste avant de vous coucher.

L'eszopiclone peut être plus lente à agir si on la prend en mangeant ou immédiatement après avoir manger un repas copieux.

Effets secondaires

tremblement
Agitation

troubles digestifs
Gêne au niveau de l'estomac

douleur dorsale
Douleur dorsale

irritabilite
Nervosité

headache
Etourdissement,
Rêves anormaux

gout desagreable
Goût anormal

nausee
Nausée

bouche seche
Bouche sèche

Précautions d’emploi

  • Insuffisance respiratoire
  • Risque de dépendance
  • Syndrome de sevrage
  • Dépression
  • Risque suicidaire
  • Alcoolisme chronique
  • Insomnie de rebond
Insuffisance respiratoire
La prudence est de rigueur en cas de prescription d’eszopiclone chez des patients atteints d’insuffisance respiratoire car il a été montré que les benzodiazépines et les substances apparentées aux benzodiazépines peuvent altérer le réflexe respiratoire.
Risque de dépendance
L’utilisation de benzodiazépines et de substances apparentées aux benzodiazépines telles que l’eszopiclone peut entraîner l’apparition d’une dépendance physique et psychologique. Le risque de dépendance augmente: avec la dose et la durée du traitement ; il est également accru chez les patients ayant des antécédents de troubles psychiatriques et/ou d’alcoolisme ou de toxicomanie ; chez les patients présentant d’importants troubles de la personnalité.
Syndrome de sevrage
Des symptômes de sevrage (douleurs abdominales, céphalées, augmentation de l’appétit et insomnies, notamment) ont été rapportés après l’arrêt du traitement par l’eszopiclone.
Dépression
L’eszopiclone doit être administrée avec prudence chez les patients présentant des symptômes dépressifs. Les benzodiazépines et les substances apparentées aux benzodiazépines telles que l’eszopiclone ne doivent pas être utilisées sans un traitement approprié de la dépression ou de l’anxiété associée à la dépression (le suicide pourrait être précipité chez ces patients). Ces troubles pouvant être associés à des tendances suicidaires, la dose la plus faible possible d’eszopiclone devra être délivrée à ces patients en raison de la possibilité d’un surdosage intentionnel. L’utilisation de l’eszopiclone peut révéler une dépression préexistante. Plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence une incidence accrue des suicides et tentatives de suicide chez les patients atteints ou non de dépression traités par des benzodiazépines ou d’autres hypnotiques, y compris la zopiclone. Le lien de causalité n’a pas été établi.
Risque suicidaire
L’eszopiclone doit être administrée avec prudence chez les patients présentant des symptômes dépressifs. Les benzodiazépines et les substances apparentées aux benzodiazépines telles que l’eszopiclone ne doivent pas être utilisées sans un traitement approprié de la dépression ou de l’anxiété associée à la dépression (le suicide pourrait être précipité chez ces patients). Ces troubles pouvant être associés à des tendances suicidaires, la dose la plus faible possible d’eszopiclone devra être délivrée à ces patients en raison de la possibilité d’un surdosage intentionnel. L’utilisation de l’eszopiclone peut révéler une dépression préexistante. Plusieurs études épidémiologiques ont mis en évidence une incidence accrue des suicides et tentatives de suicide chez les patients atteints ou non de dépression traités par des benzodiazépines ou d’autres hypnotiques, y compris la zopiclone. Le lien de causalité n’a pas été établi.
Alcoolisme chronique
L’eszopiclone doit être utilisée avec une extrême prudence chez les patients ayant des problèmes actuels ou des antécédents d’alcoolisme ou de toxicomanie.
Insomnie de rebond
Un rebond d’insomnie se manifestant par un allongement du délai d’endormissement durant une à deux nuit(s) a été observé après l’arrêt du traitement par l’eszopiclone. Cet effet s’est résorbé sans intervention. Il est important que les patients soient avertis de l’éventualité d’un phénomène de rebond, cela permettant de limiter l’anxiété générée par ces symptômes, le cas échéant, lors de l’arrêt du médicament.

Autres noms du médicament

Eszop Bexomer Fulnite Zolnite Zopimin Zopipure

Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active

Myasthénie

Insuffisance respiratoire sévère

Insuffisance hépatique sévère

Enfant et l’adolescent de moins de 18 ans

Grossesse et allaitement

Pas recommandé

Alcool

Évitez la consommation d'alcool

En cas d’oubli d’une dose

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez juste la dose suivante au moment habituel

Surdosage

Sans object

Interactions du médicament avec d'autres substances

Potentiel interaction significative (une surveillance par votre médecin est probablement nécessaire)

Reaction imprevue

Bouche sèche

Goût inhabituel ou désagréable dans la bouche

Aliments

Prendre à jeun

Comment conserver

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants

Questions fréquemment posées

Pourquoi prescrire zopiclone ?

La zopiclone se prend normalement au besoin quand on fait de l'insomnie. En général, il ne faut pas en prendre pendant plus de 7 à 10 jours d'affilée dans la mesure du possible. Cependant, certains patients pourraient devoir en prendre régulièrement pendant une plus longue période

Quelle différence entre zolpidem et zopiclone ?

La principale différence entre le Zopiclone et le Zolpidem est que le Zopiclone a une demi-vie plus longue que le Zolpidem. Il est donc davantage recommandé pour les personnes souffrant de réveils nocturnes, plutôt que de problèmes d'endormissement

Comment se passer du zopiclone ?

Le somnifères peuvent être arrêtés avant un week-end, le vendredi ou le samedi, afin de ne pas être préoccupé par le lendemain. Puis, la prise peut être alternée une nuit sur deux ou sur trois au début, si la tension est trop forte.

LUNESTA indication

LUNESTA est indiqué pour le traitement des insomnies chez l’adulte, habituellement sur une courte durée. L’utilisation de benzodiazépines ou de substances apparentées aux benzodiazépines est indiquée uniquement en cas de troubles sévères, invalidants ou générant une détresse extrême.

Posologie et mode d'administration

Posologie

Adultes : La dose initiale recommandée est de 1 mg. Une augmentation de la dose à 2 mg ou 3 mg est possible si elle est cliniquement indiquée. Il est recommandé d’utiliser la dose efficace d’eszopiclone la plus faible possible chez le patient. La dose totale d’eszopiclone ne doit pas dépasser 3 mg.

L’eszopiclone doit faire l’objet d’une prise unique juste avant le coucher et la prise ne doit pas être renouvelée au cours de la même nuit.

Dans tous les cas, la durée du traitement doit être limitée au minimum nécessaire à un traitement efficace et ne doit pas dépasser quatre semaines, phase d’arrêt progressif incluse.

Dans certains cas, par exemple chez les patients présentant des insomnies chroniques, il peut être nécessaire de prolonger le traitement jusqu’à une durée maximale de 6 mois. Un suivi et une évaluation de l’état du patient doivent alors être régulièrement assurés car le risque d’usage abusif et de dépendance augmente avec la durée du traitement.

Interactions médicamenteuses

La dose ne doit pas dépasser 2 mg chez les patients adultes non âgés prenant du kétoconazole ou d’autres inhibiteurs puissants du CYP3A4. Chez les patients âgés recevant un traitement concomitant par de puissants inhibiteurs du CYP3A4, l’eszopiclone est contre-indiquée. Par ailleurs, une réduction de la dose d’eszopiclone peut être nécessaire en cas d’administration concomitante de médicaments connus pour leurs effets dépresseurs sur le SNC.

Populations particulières

Personnes âgées de 65 ans ou plus :

La dose initiale recommandée chez les patients âgés est de 1 mg, à prendre juste avant le coucher. Chez ces patients, une augmentation de la dose à 2 mg est possible si elle est cliniquement indiquée.

La dose recommandée ne doit pas être dépassée.

Insuffisance hépatique :

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les patients atteints d’insuffisance hépatique légère à modérée (voir rubrique 5.2). Chez les patients atteints d’insuffisance hépatique sévère, l’eszopiclone est contre-indiquée car elle pourrait précipiter la survenue d’une encéphalopathie (voir rubrique 4.3 et rubrique 5.2).

Insuffisance rénale :

Aucun ajustement posologique n’est nécessaire chez les patients atteints d’insuffisance rénale légère à modérée (voir rubrique 5.2).

La dose maximale recommandée d’eszopiclone chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère est de 2 mg.

Population pédiatrique :

L’eszopiclone ne doit pas être utilisée chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans.

La sécurité et l’efficacité de l’eszopiclone chez les enfants et les adolescents n’ont pas été établies.

Mode d’administration

LUNESTA doit être administré par voie orale.

Les comprimés ne doivent pas être écrasés ni cassés avant ingestion, car la substance active a un goût amer.

Sur service-pharmaceutique vous trouverez des sites de pharmacies fiable pour acheter LUNESTA en ligne. Grace à notre comparateur de prix il vous sera facile de choisir la meilleure pharmacie pour un achat lunesta pas cher.

Effets secondaires possible

Peu fréquent :

  • Infection,
  • Infection virale,
  • Anémie hypochrome,
  • Anémie,
  • Leucopénie,
  • Eosinophilie
  • Réaction allergique
Alexandre Grange
Journaliste médicale
Le Dr Alexandre Grange est un médecin libéral spécialisé en Rhumatologie. Médecin rédacteur, traducteur et journaliste médicale, spécialisée dans la rédaction d'articles destiné à la presse p
Avis

Lunesta (eszopiclone)

Évaluation des clients

2

2 Avis

Laissez votre avis

j'ai pris lunesta pendant 12 mois et je trouve son effet faible, au bout de 3 heures plus rien, par contre son utilisation ne me donnait aucun effets secondaires ce qui n'est pas le cas maintenant avec l'imovane

21.02.2022

Contrairement aux autres hypnotique je trouve lunesta moins efficace, son effet chez moi ne durait que 3-4 petites heures, raison pour laquel je prend le stilnox maintenant

21.02.2022

Laissez votre avis

Évaluation des clients

5.0

En soumettant ce formulaire, je déclare avoir pris connaissance de la Charte de protection des données personnelles et des Conditions Générales d’Utilisation et les accepter sans réserve.