Risperdal (rispéridone)

Disponible dans: 0 Pharmacie(s)

Informations médicales pour Risperdal (rispéridone)

Structure

Substance active: Risperidone

Biodisponibilité: 50-100%

Atc code: N05AX08

Liaison protéique: none

Métabolisme: Rein

Métabolites: CYP2D6

EliminationHalf-life: 20 heures

Excrétion: Urine

CAS Number: 106266-06-2

PubChem: 5073

Banque de médicaments: DB00734

ChemSpider: 4895

UNII: L6UH7ZF8HC

KEGG: D00426

ChEBI: 8871

ChEBL: ChEMBL85

Carte info de l'ECHA: 100.114.705

Formule: C23H27FN4O2

Masse molaire: 410.493 g·mol−1

Ce médicament est habituellement prescrit pour :

Ce médicament est un neuroleptique atypique avec des propriétés antipsychotiques. On l’utilise pour le traitement :

  • Schizophrénie
  • Episodes maniaques associés aux troubles bipolaires
  • Agressivité persistante chez le patient présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère
  • Trouble des conduites

Certains de ses effets indésirables sont moins marqués que ceux des neuroleptiques classiques.

Comment prendre

Ce médicament peut être pris au cours ou en dehors des repas.

Posologie usuelle :

Adulte de plus de 18 ans :

Dans la schizophrénie : 4 à 6 mg par jour, en 1 ou 2 prises. Cette posologie est atteinte progressivement en quelques jours.

Dans les épisodes maniaques : 1 à 6 mg par jour, en une prise quotidienne.

Dans le traitement de l'agressivité chez le patient atteint de la maladie d'Alzheimer : 0,5 mg, 2 fois par jour. La durée du traitement être la plus courte possible.

En cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance hépatique et chez la personne âgée, la posologie est en général réduite de moitié.

Enfant de 5 à 18 ans : la posologie dépend du poids de l'enfant. En cas de somnolence dans la journée génante pour les apprentissages, la prise de ce médicament peut se faire le soir.

Effets secondaires

maux de tete
Maux de tête

insomnie
Insomnie

augmentation du rythme cardiaque
Augmentation du rythme cardiaque

tremblement
Agitation

Anxiete
Anxiété

prise_de_poids
Prise de poids

sensibilite a la lumiere
Perturbation visuelle

baisse de erection
Dysfonction érectile

Précautions d’emploi

  • Convulsions
  • Diabète
  • Dyskinésie tardive aux neuroleptiques
  • Taux faibles de globules blancs
  • Prise de poids
  • Personne âgée atteinte de la maladie de parkinson
  • Pression artérielle
  • Problèmes rénaux
  • Syndrome malin des neuroleptiques
  • Grossesse
  • Allaitement
  • Sujet âgé
  • Contrôle de la température corporelle
Convulsions
La rispéridone peut accroître le risque de convulsions, en particulier pour les personnes qui ont eu des convulsions par le passé. Si vous souffrez de crises convulsives ou si vous avez des antécédents de crises convulsives, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, comment votre affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Diabète
Un risque d'aggravation d'un diabète préexistant a été associé à l'utilisation de la rispéridone et d'autres médicaments antipsychotiques. Les personnes atteintes de diabète et présentant des facteurs de risque accru de diabète (par ex. des antécédents familiaux de diabète ou d'obésité) devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Dyskinésie tardive aux neuroleptiques
Les personnes qui prennent certains médicaments antipsychotiques pourraient observer l'apparition de la DT, un syndrome caractérisé par des mouvements involontaires répétitifs et parfois irréversibles des muscles du visage et de la langue. Bien que les aînés, et surtout les femmes, soient plus susceptibles à la DT, il est impossible de prédire qui en sera atteint. Le risque de contracter la DT augmente avec les doses et la durée du traitement. Si les signes et symptômes du DT apparaissent durant le traitement avec rispéridone, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible.
Taux faibles de globules blancs
La rispéridone peut provoquer une réduction du nombre de globules blancs. Si vous avez des antécédents de baisse du nombre de globules blancs ou si vous prenez des médicaments (par ex. de la chimiothérapie) susceptibles de réduire le nombre de globules blancs, assurez-vous de ne pas faire de fièvre et de ne pas présenter de signes d'infection et consultez un médecin si vous subissez des symptômes attribuables à une telle affection.
Prise de poids
Des personnes qui ont poursuivi un traitement de longue durée par ce médicament ont observé un gain de poids (en moyenne 2,3 kg).
Personne âgée atteinte de la maladie de parkinson
La rispéridone peut causer une détérioration de la santé des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. En cas de maladie de Parkinson, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Pression artérielle
La rispéridone peut causer une baisse de la pression artérielle quand vous passez de la position assise ou couchée à la position debout; elle peut aussi provoquer une accélération du rythme cardiaque, surtout durant les quelques semaines qui suivent l'amorce du traitement. Si vous avez des étourdissements ou si vous éprouvez une sensation de tête légère ou de battements plus rapides du pouls et que ce phénomène ne disparaît pas après quelques minutes, appelez votre médecin. Étant donné que ce médicament peut causer des étourdissements ou une sensation de tête légère, ne vous levez pas trop rapidement après avoir été en position assise ou couchée pendant un certain temps.
Problèmes rénaux
En cas d'atteintes rénales, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.
Syndrome malin des neuroleptiques
la rispéridone, comme les autres médicaments antipsychotiques, peut provoquer un syndrome potentiellement mortel connu sous le nom de syndrome malin des neuroleptiques (SMN). Si les symptômes du SMN apparaissent, demandez immédiatement des soins médicaux. Les symptômes comportent une forte fièvre, une raideur musculaire, de la confusion ou une perte de connaissance, de la sudation, des battements de cœur accélérés ou irréguliers, et une syncope.
Grossesse
L'innocuité de la rispéridone durant une grossesse n'a pas été établie. La rispéridone ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse, à moins que les bienfaits espérés priment les risques possibles. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez la rispéridone, prenez contact avec votre médecin immédiatement.
Allaitement
Sujet âgé
Contrôle de la température corporelle
L'utilisation de la rispéridone peut provoquer des modifications de la température corporelle. Si vous prenez ce médicament, vous devez faire preuve de prudence lorsqu'il vous est possible d'être exposé à des extrêmes de température, lorsque vous faites de l'exercice vigoureux, lorsque vous êtes déshydraté et quand vous prenez des médicaments anticholinergiques. Demandez à votre médecin comment prévenir les problèmes associés au contrôle de la température corporelle.

Autres noms du médicament

Risperdalconsta LP Risperdal Consta Risperdal Quicklets Risperdal M-Tab

Contre-indications

Enfants de moins de 6 ans

Démence autre que la démence de la maladie d'Alzheimer

Intolérance au galactose

Déficit en lactase

Syndrome de malabsorption du glucose

Syndrome de malabsorption du galactose

Allaitement

Grossesse

Grossesse et allaitement

Pas recommandé

Alcool

Évitez la consommation d'alcool

En cas d’oubli d’une dose

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez juste la dose suivante au moment habituel

Surdosage

Somnolence

Sédation

Tachycardie

Hypotension

Allongement de l'intervalle QT

Convulsions

Interactions du médicament avec d'autres substances

Potentiel interaction significative (une surveillance par votre médecin est probablement nécessaire)

Ce médicament peut interagir avec : la lévodopa et les médicaments dopaminergiques utilisés dans le traitement de la maladie de Parkinson ; les diurétiques contenant du furosémide chez les patients âgés atteints de démence.

Reaction imprevue

Nausées

Diarrhée

Constipation

Hypersécrétion salivaire

Augmentation de l'appétit

Bouche sèche

Aliments

Peut être pris avec ou sans repas

Comment conserver

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants

Questions fréquemment posées

Pourquoi prendre du Risperdal?

RISPERDAL appartient à un groupe de médicaments appelés « antipsychotiques ». RISPERDAL est utilisé dans les cas suivants : · La schizophrénie, où vous pouvez voir, entendre ou percevoir des choses qui ne sont pas là, avoir des croyances erronées ou ressentir une suspicion inhabituelle, ou vous sentir confus.

Est-ce que le Risperdal fait dormir?

il peut parfois endormir ou empêcher de dormir! - soyez prudent avant de savoir comment VOUS réagissez; il peut causer des étourdissements - levez-vous lentement; il peut causer un gain de poids, surtout lorsqu'il est utilisé de façon prolongée.

Qui peut prescrire du Risperdal?

RISPERDAL est indiqué dans le traitement de courte durée (jusqu'à 6 semaines) de l'agressivité persistante chez les patients présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère ne répondant pas aux approches non-pharmacologiques et lorsqu'il existe un risque de préjudice pour le patient lui-même ou les autres.

Comment arrêter Risperdal 1 mg ?

Si vous arrêtez de prendre RISPERDAL 1 mg, comprimé pelliculé sécable : Vous ne devez pas arrêter de prendre ce médicament sans que votre médecin vous ait dit de le faire. Vos symptômes peuvent réapparaître.

Risperdal dans quel cas est-il prescrit ?

Ce médicament est un neuroleptique dit atypique. Certains de ses effets indésirables sont moins marqués que ceux des neuroleptiques classiques. Il a des propriétés antipsychotiques.
Risperdal est habituellement prescrit pour :

  • Schizophrénie
  • Episodes maniaques associés aux troubles bipolaires
  • Agressivité persistante chez le patient présentant une démence d'Alzheimer modérée à sévère
  • Trouble des conduites

La rispéridone appartient au groupe de médicaments appelés agents antipsychotiques. Elle agit en corrigeant la fonction des voies nerveuses dans certaines zones du cerveau.

Alexandre Grange
Journaliste médicale
Le Dr Alexandre Grange est un médecin libéral spécialisé en Rhumatologie. Médecin rédacteur, traducteur et journaliste médicale, spécialisée dans la rédaction d'articles destiné à la presse p
Avis

Risperdal (rispéridone)

Évaluation des clients

3

1 Avis

Laissez votre avis

Ca fait maintenant 7 mois que je prends du risperidone pour des ruminations que mon psy me prescrit. Ces médicaments ne me font aucun effet. je crois que je vais arreter

23.04.2021

Laissez votre avis

Évaluation des clients

5.0

En soumettant ce formulaire, je déclare avoir pris connaissance de la Charte de protection des données personnelles et des Conditions Générales d’Utilisation et les accepter sans réserve.